Bouche creusée
1 autre image
  •  
EAN13
9791095086659
ISBN
979-1-09-508665-9
Éditeur
Inculte
Date de publication
Collection
INCULTE/DERNIER
Nombre de pages
128
Dimensions
19 x 14 x 1 cm
Poids
156 g
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Offres

« Votre corps dans la fosse tombe. Le son mat, à peine étouffé par les feuilles et le foin, un son qui porte et dit la masse malgré les contours brouillés. Est-ce qu’à ce moment-là je l’ai pensé ? Est-ce que, penchée à ma fenêtre, je me suis permis cette réflexion : ça y est, vous êtes à la place du compost, mêlé au potager, la chair et les os réduits à l’organique, recyclé avant d’être enterré ? »

Un homme mange la terre de son jardin sous le regard de ses voisins qui l’épient derrière leurs rideaux. Nous sommes dans un village de montagne quelque part en France. L’homme est un apiculteur que le poison de la rumeur a détruit. Sa trop grande proximité avec un jeune étranger a alimenté les commérages jusqu’à l’hystérie.

Une narratrice, dont l’objectivité se révèlera douteuse, va remonter le fil de l’histoire, allant de plus en plus loin dans le temps pour comprendre comment et pourquoi on en est arrivé là. Comment le soupçon s’est-il nourri, comment a-t-il enflé, pour exploser enfin dans un déchaînement de violence.

Dans une narration à rebours, d’une efficacité diabolique, Valérie Cibot démonte les mécanismes de la rumeur, de sa cruauté naïve, de son implacable écrasement. Elle démontre que si elle dévaste ceux qui la subissent, la rumeur déchire aussi ceux qui la propagent.

Bouche creusée est un premier roman étouffant, parfois drôle, à l’écriture puissante, terrienne, poétique, Valérie Cibot une jeune auteure plus que prometteuse.
S'identifier pour envoyer des commentaires.