Les fantômes du vieux pays
  •  
EAN13
9782070196494
ISBN
978-2-07-019649-4
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Du monde entier
Nombre de pages
720
Dimensions
21 x 21 x 3 cm
Poids
796 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Les fantômes du vieux pays

De

Traduit par

Gallimard

Du monde entier

Offres

Scandale aux États-Unis : le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d'âge
mûr : Faye Andresen-Anderson. Les médias s’emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. Seul Samuel Anderson, professeur d’anglais à l’Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu’il est à jouer en ligne au Monde d'Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n’est autre que sa mère, qui l’a abandonné à l’âge de onze ans. Et voilà que l’éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu’il n’a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet : un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d’elle ; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes. Des émeutes de Chicago en 1968 au New York post-11-Septembre en passant par la Norvège des années quarante et le Midwest des années soixante, Nathan Hill s’empare de l’Amérique d’aujourd’hui et de ses démons et compose avec beaucoup d’humour une fresque aussi ambitieuse que captivante.
Né en 1976, Nathan Hill est originaire de l’Iowa, aux États-Unis. Il vit aujourd’hui en Floride et enseigne la littérature et l’écriture à l’Université Saint-Thomas dans le Minnesota. Les fantômes du vieux pays est son premier roman.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

25 septembre 2017

« Les fantômes du vieux pays » de Nathan Hill aux éditions Gallimard Samuel est professeur d'anglais dans une université américaine. Désabusé par la médiocrité de ses élèves et la morosité de sa vie, il se réfugie dans ""Elfscape"" un ...

Lire la suite

par (Libraire)
18 septembre 2017

700 pages prodigieuses !

Alors qu’il est sur le point de se faire poursuivre en justice par son éditeur (parce qu’il ne lui a pas remis un manuscrit pour lequel il avait reçu de conséquents à-valoir), Samuel apprend que sa mère, qui l’a abandonné ...

Lire la suite

7 septembre 2017

Une lecture jubilatoire

Le point de départ de cette histoire c'est une vieille dame, surnommée Calamity Parker, qui agresse le Gouverneur Parker à coup de jet de pierre. Et nous voilà lancés pour 700 pages dans le destin de cette femme, racontée par ...

Lire la suite

5 septembre 2017

Ce pavé de plus de 700 pages est typique de ces romans américains qui partent d'un point A pour arriver à un point B en passant par des points dont on n'imaginait même pas qu'ils pouvaient être aussi nombreux. A ...

Lire la suite

Dossier relatif