Cartel, La suite de La griffe du chien

La suite de La griffe du chien

Seuil

23,50
par (Libraire)
10 janvier 2017

théâtre d'horreur

Suite chronologique à "la Griffe du chien", "Cartel" suit au plus près une décennie (2004-2014) d'histoire du trafic de drogue au Mexique, de ses protagonistes et de ses victimes. La décennie où après le 11 septembre, les USA décident d'appliquer contre le narcotrafic le même mode opératoire que contre le terrorisme.
La documentation est impeccable, et la forme romanesque insuffle de l’humanité dans cette stupéfiante litanie de violence. Si quasiment seul Art Keller, l'agent plus que border line de la DEA parvient vivant au bout des 700 pages du roman, Don Winslow n'oublie pas que quelques femmes et hommes dépassent leur peur, se révoltent et luttent contre ce déchaînement incontrôlé de cruauté; mais elles ne semblent échapper à la mort que par l'ironie du hasard. Car les causes politiques, historiques et économiques de l'engrenage des tueries sont clairement nommées, et s'allient à de bien humaines passions pour créer ce terrifiant et baroque théâtre d’horreur que mettent en œuvre narcotrafiquants, politiciens et « forces de l'ordre » autour de la frontière américano-mexicaine.
Le livre, dans son rythme et le découpage des scènes, emprunte à ce que les séries tv américaines ont produit de meilleur ; et malgré l'accumulation de malheur, impossible de le lâcher.

Tous les conseils de lecture